La Circulaire du 30 mars 2011, lcole, lducation et les adjoints dducation en Algrie.

La Circulaire du 30 mars 2011, lcole, lducation et les adjoints dducation en Algrie.

   Tahar Hamadache 26, 2011 5:54 pm

Ce document concerne, en premier lieu seulement, les adjoints d'ducation, notamment d'internat. En ralit, il tente de situer les insuffisances de l'ducation, et donc de l'cole algrienne en se basant sur un texte officiel (la circulaire du 30 mars 2011, fixant les tches des adjoints d'ducation) et sur une exprience de terrain plus que dcennale. Par incidence logique, cette petite rflexion met de nouveau jour les incohrences du nouveau statut particulier des travailleurs de l'ducation. Pour rsumer, ce document est sens servir aussi bien les adjoints d'ducation proprement dit que tout ducateur et tout syndicaliste consquent, soucieux des droits des travailleurs et de la consistance de l'ducation offerte nos enfants.
En vous priant du mme coup de proposer lecture aux adjoints d'ducation de votre connaissance car ils ne peuvent qu'tre l'avant-garde dans les questions qui y sont dveloppes, ventuellement pour l'enrichir en prvision de leurs actions venir, et avec mes souhaits de trs bonnes vacances rparatrices,

Bien cordialement,
Tahar HAMADACHE

P.S. Une lecture compare entre la circulaire du 30 mars 2011 et la circulaire 842 antrieure pourrait suivre dans les prochaines semaines.

* * *
L'internat dans lcole algrienne :
L es adjoints d'ducation et les oublis de la Circulaire du 30 mars 2011

Par Tahar HAMADACHE.
En voie de disparition dans les coles des grands centres urbains, linternat est toujours indispensable dans plusieurs rgions du pays. Aspect sombre et peu connu de la vie scolaire, le travail ducatif nocturne travaille les petites communauts des lves internes et claire le fonctionnement et les questions en rapport avec lducation. Dans les conditions de surcharge des classes et des programmes, linternat est, par excellence, le service par lequel transparait surtout le caractre, prsum galitaire, de lcole publique, notamment lgard des lves issus de milieux ruraux, que leurs parents lui confient pour tout.
La majorit des adjoints dducation vitent de travailler en rgime dinternat, tellement il est pnible, usant et trs gravement mal valu, tout en comportant un bon pactole de risques professionnels qui nont jamais fait lobjet dune identification institutionnelle. A prsent, il vaut mieux savoir comment amliorer les conditions de travail sur ce poste et limage qui lui est attache, au lieu de continuer ne pas vouloir en entendre parler. Quil soit dexternat ou dinternat, de tout cycle, la dcision ministrielle du 30 mars 2011 (qui fixe les tches des adjoints dducation), notamment en son article 24, peut affecter tout moment tout adjoint dducation linternat. En effet, non seulement le directeur de ltablissement a cette prrogative, laffectation linternat peut venir directement de la direction de lducation (ou acadmie) de wilaya.

1. Prrogatives de ladjoint dducation dinternat :
Nous sommes en 2011 et les techniques de mdiation et d'arbitrages pntrent toutes les relations et systmes. Et les lves internes, sont, surtout dans le cycle secondaire, dans une phase d'ultimes prparatifs pour entamer leur vie adulte ; parfois, ils y sont dj. Dans ce contexte et cet ge, il est courant que les lves explorent et adhrent des opinions philosophiques, politiques, religieuses.
Les lves internes vivent entre eux. Des discussions s'engagent. Celles-ci s'enflamment tel point que, parfois, les lves ressentent le besoin d'un arbitrage objectif et impartial eux. Dans quelle mesure un adjoint d'ducation d'internat pourra-t-il concilier les points de vue entre deux lves islamistes, l'un salafiste et l'autre zaouiyiste ; entre deux lves que les connaissances et les ralits conomiques partagent entre no-libral et socialiste, que le questionnement sur les origines divisent entre volutionniste et crationniste ? Faut-il leur interdire ce genre de discussions de peur qu'elles dbouchent sur des bagarres ? Faut-il s'interdire de se prter leurs sollicitations et les laisser se dbrouiller tout seuls, en guettant le moment o un malheureux mot s'chappe dans leurs changes ou qu'un malheureux geste accompagne leur argumentation s'esquisse pour leur infliger une sanction disciplinaire ? Les attributions en la matire de ladjoint dducation ne doivent-elles pas tre signales?
Un autre point trs sensible : l'environnement de l'lve interne. L'adjoint d'ducation en rgime d'internat a-t-il ou non la prrogative de soulever les problmes inhrents l'environnement de l'lve : disposition de l'espace vital, dispositions des cltures, mobilier des toilettes et trajet salles d'tudes - toilettes, choix des salles d'tudes en fonction de la psychologie des lves internes, tat de l'clairage dans la cour et dans l'espace interne l'cole, cas de matriaux de travaux ou autres susceptibles de provoquer des accidents ou de les aggraver, la vivacit des lves n'tant pas au mme niveau le jour comme la nuit tombe ? Je peux personnellement certifier avoir t au moins une fois averti pour avoir abord dans mes registres d'tude ou de dortoir des problmes qui n'ont pas directement trait aux salles (d'tude, de rfectoire, de dortoir).
Les conseils de classe, notamment de fin d'anne, et les conseils de discipline doivent imprativement inclure l'adjoint d'ducation d'internat en tant que membre de plein droit pour tout ce qui concerne les mesures prendre l'gard des lves internes. Il est profondment lsant, aussi bien pour le rle de l'adjoint d'ducation d'internat que pour l'lve mis en cause, d'ignorer totalement l'avis de l'ducateur qui aura accompagn l'lve de si prs et pendant tout le temps qui prcde cette mise en examen, parfois dterminant.
Il est par ailleurs totalement incomprhensible que l'adjoint d'ducation interne ne soit pas consult sur le cas des lves qu'il a sa charge, y compris dans ce qui est directement li des vnements tels que ceux abords dans les pices jointes ce texte, mis en ligne sur le blog satefdz.unblog.fr
2. Conception, gestion et calcul de lemploi du temps pour llve et ladjoint dducation internes :
Cest trs gentil de penser compter les heures de nuit (aprs lextinction des lumires) comme quatre au lieu de trois. Il serait judicieux dlaborer un emploi du temps type pour un adjoint dducation qui ne travaillerait qu linternat.
La circulaire devrait prciser si ladjoint dducation (dautant plus sil travaille seul linternat) doit disposer dun moment de rpit, pour se nourrir ou pour dautres besoins, biologiques notamment, ou si sa responsabilit est permanente et sa prsence alerte est requise du premier moment de prsence au poste jusquau dernier moment de sa journe de travail . La nuit, doit-il partager les toilettes et le lavabo avec ses lves ou garde-t-il la possibilit de mnager son intimit ?
2.1. Heures d'tudes supplmentaires pour tous les lves :
S'agissant des heures d'tudes supplmentaires, gnralement demandes par les lves qui ne sont pas en classes d'examen l'approche des priodes de compositions, mais habituellement demandes par les lves en classe d'examen ds le milieu du premier trimestre et pour tout le reste de l'anne. La circulaire devrait prciser si des heures dtudes supplmentaires sont autorises pour les lves internes ou non. Et, si oui, comment doivent-elles tre organises et si elles doivent tre comptes comme des heures relles de travail de ladjoint dinternat ou tre fondues dans le nombre des heures nocturnes comptes pour quatre. Quelles sont les parties dcisionnelles concernes qui peuvent ou doivent sassocier pour en dcider ? En vertu de quel texte : par un texte rglementaire ministriel, directorial, par simple dcision ou convention interne ltablissement ? Au gr des lves ? Par la direction de l'tablissement ? L'adjoint d'ducation d'internat est-il oui ou non associ de droit cette prise de dcision ou doit-il faire avec en toute circonstance ?
2.2. Heures d'tudes supplmentaires pour une partie des lves
Et si une partie des lves dcide de se satisfaire des seules heures rglementaires d'tudes et de rejoindre le dortoir, doit-on obliger les autres les suivre ? Si non, comment calculer les heures de travail de l'adjoint d'ducation d'internat : sur la base des lves ayant rejoint le dortoir ou sur celle des lves ayant dcid de prolonger leur sance d'tudes ? Et, d'abord, o est-il sens se poster dans un pareil cas : au dortoir ou en salle d'tude ?
2.3. Heures de travail en continu :
Quand un adjoint dducation dinternat travaille sept heures de suite, sans aucun rpit prvu, nest-il pas malhonnte de faire semblant dignorer que ces sept heures successives font en ralit sept heures et demie parce quil faut y compter aussi, de droit naturel consacr par la loi, une demie heure pour la pause-djeuner qui souvent napparat pas dans lemploi du temps quand il y en a -, de ladjoint dducation dinternat ? Faudra-t-il calculer ces sept heures pour huit, comme prvu par le Statut gnral des travailleurs de la fonction publique, et calculer le temps requis pour la pause-djeuner pour une demi-heure supplmentaire ou comme temps spcial rquisitionnaire ? Et quand il savre que ladjoint dducation travaille non pas sept heures de suite, mais bien davantage (entre 10 et 13 heures en temps normal et parfois bien davantage comme pendant la carme), faut-il calculer le surplus horaire de travail comme des heures supplmentaires ou continuer de faire comme si un adjoint dducation ne vieillit jamais, ne snerve jamais, ne se fatigue jamais, na nul besoin de renouveler ses forces et de runir ses esprits, en fait comme sil tait un ange personnifi, un tre abstrait en somme ?

3. Organisation, normes, moyens de travail, loisirs et retombes :
L'emploi du temps des lves doit-il tre scrupuleusement observ ? Faut-il, par exemple, sanctionner un lve qui tient faire dix minutes de retard pour se livrer des activits qui ne sont pas prvues dans l'emploi du temps (par exemple : ablutions et prires, par ailleurs excellent subterfuge pour les lves pratiquants) ? Les responsables hirarchiques savent-ils s'il faut privilgier les normes de l'cole publique ou s'il faut que le baroque scolaire s'installe ? Doit-il tre neutre mais instructif ou doit-il faire ostentation dune religiosit rigoureuse et qui se dcline par religion, par doctrine (medhheb), par tariqa, et par fiqh pour pouvoir tre exemplaire et unifier dans sa voie ses lves quel que soit chacun deux ? Cela met-il l'adjoint d'ducation sous pression, sans outil et sans recours possible ? Une telle situation est-elle prvue par la circulaire du 30 mars 2011 ?
Ladjoint dducation devra-t-il pouvoir faire disposer ses lves dun ordinateur, reli linternet et dot dune imprimante afin que ses lves puissent en bnficier en cas de projet dtudes ou doit-il les faire patienter jusquau week-end ?
Ladjoint dducation devra-t-il pouvoir faire disposer ses lves dun tlviseur moderne pour les circonstances occasionnelles o il est important que les lves en bnficient ou doit-il grer leur anxit jusquau matin et ainsi lentre des lves externes ?
Un autre casse-tte redondant pour l'adjoint d'ducation d'internat : le tlphone portable. Interdit d'usage en cole pour les externes, son utilit pour les lves internes et pour leurs familles n'est pas dmontrer, surtout dans les tablissements qui ne disposent pas de tlphone fixe ou qui, lorsqu'ils en disposent, n'est pas la porte de l'adjoint d'ducation ou des lves internes. Faut-il faire exception ? Si oui, quand et comment. Si non, comment pallier au sentiment d'isolement, grandissant en rgime d'internat au fur et mesure que les moyens et les besoins en communication se dveloppent ?
On peut remarquer que, dans la ralit, les tablissements proposent aux internes des ballons chaque fois quil y a besoin de loisir. Et ce besoin est parfois imprieux, aussi bien pour les lves que pour le fonctionnement ordinaire de ltablissement. Il est arriv que des lves soient autoriss par ladministration jouer pendant les heures dtudes, plusieurs jours de suite. O doit-il se poster en pareil cas ? Dans quelle mesure un adjoint dducation est responsable dun accident survenu lors dactivits sportives qui se droulent pendant son temps de travail ? Est-il tenu de simproviser arbitre, moniteur de sport, commissaire de match ?

4. valuation du travail et formation des adjoints dducation dinternat
La somme des actions effectues au quotidien par l'adjoint d'ducation d'internat, effectues pour la plupart pendant que les chefs roupillent chez-eux, au chaud, sans souci professionnel particulier, et souvent hors mme de l'tablissement (le subterfuge emprunt aux retraits occupant les logements de fonction jouant merveille), peuvent-elles tre values, voire seulement identifis, par ces derniers ? Cela leur permet-il de produire la note qui sert dcompter la prime de rendement de manire correcte, honnte ? Personnellement, je voudrais viter de signer cette note-l car, quelle qu'elle soit, complte ou rduite en miette, elle m'a toujours paru fantaisiste. Et l, il s'agit seulement de la note de "rendement" ; la note administrative servant l'avancement dans les chelons est un autre champ d'aberration s'agissant de l'apprciation que l'on se fait du travail de l'adjoint d'ducation d'internat (et mme d'externat, bien sr : une quipe d'adjoints d'ducation qui a servi titulariser une petite arme de conseillers d'ducation, de directeurs d'tudes et de proviseurs sont nots, annuellement, par ces derniers. Et a vous donne la situation d'adjoints d'ducation qui n'obtiennent jamais leur chelon qu'au rythme lent) !
La somme des connaissances lesquelles l'adjoint d'ducation doit sans cesse recourir pour assurer une satisfaction des lves (qui ne s'exprime que des annes plus tard) ne vient pas du tout de formations qui auraient t assures par les chefs hirarchiques directs. On le voudrait bien, on ne saurait jamais ce qu'il faudrait rellement apprendre l'adjoint d'ducation d'internat. Le fait est que, non seulement il n'y pas de formation tout simplement. Pire, le nouveau statut particulier des travailleurs de l'ducation a effac la dernire trace du besoin de formation des adjoints d'ducation, soient-ils d'externat ou d'internat. Si on veut se documenter, c'est donc ses frais et seulement ses frais. Est-il offensant de parler de rvaluer la "prime de documentation", dans ces conditions et mme dans les conditions de travail o la formation serait nouveau assure et/ou autorise ?
4.1. Contrler et valuer la prestation de formation des adjoints dducation
La formation continue des adjoints dducation ne peut tre, comme on le voit, quune question importante. Faut-il que des sanctions impratives soient prvues l'gard des chefs hirarchiques, tels que dfinis dans la circulaire du 30 mars, dans le cas o ils ne justifient pas de formation assure effective, cohrente, progressive et en relation avec les preuves du terrain lesquelles sont confronts les adjoints d'ducation, notamment dinternat qui ont visiblement des besoins plus prcis et plus varis ? Ce volet "formation des adjoints d'ducation" doit aussi imprativement figurer dans le processus d'examen menant la titularisation des chefs : a va nous permettre de rigoler un peu, de temps en temps, tant donn que c'est plutt le contraire qui se produit, que ce sont les adjoints qui forment les chefs stagiaires Smile C'est vrai qu'on s'amuse comme on peut lorsqu'il prend l'un de nos chefs de jouer l'adjoint d'ducation, tant donn la rapidit avec laquelle il commet toutes les fautes pour lesquelles un adjoint d'ducation passerait sans s'en rendre compte en conseil de discipline. Mais, parce que nous sommes trop gentils, n'est-ce pas, nous n'allons pas exiger sine qua non que la formation soit imprativement assure par les chefs hirarchiques directs : pourvu que le ministre se dcide identifier la forme et la partie tenue de rendre compte de ces formations.
4.2. Auto-formation et harclement :
Mais pour cette question de formation, les adjoints d'ducation doivent tre assez forts : il faut exiger que des formations priodiques nous soient assures mme si aucune promotion correspondante ne vient la gratifier. L'essentiel, c'est de ne pas s'abandonner la chosification, l'alination professionnelle laquelle rares sont les chefs qui ne s'essaient pas sur les personnes et les esprits des adjoints d'ducation : il y a harclement psychologique manifeste lgard des adjoints dducation. C'est ce que je m'efforce de faire : poursuivre des tudes suprieures, dans l'espoir d'obtenir une licence. Je sais bien que, pris dans lengrenage actuel, la licence ne pourra nullement me servir puisquon continue de recruter des adjoints dducation, licencis lorigine, sur la base du seul niveau de Terminale ; on le sait aussi du fait que nous avons des camarades (hommes et femmes) qui ont le niveau de licence et qui n'ont pas mme l'occasion de le faire savoir concrtement, autrement que comme banale pice administrative alatoirement verse au dossier. Mais j'y tiens ! D'abord, je ne veux pas mourir idiot, je ne veux mme pas vieillir idiot. Ensuite, j'ai conscience de mon intelligence, j'ai du respect pour mon travail et j'ai de l'estime pour les lves que j'ai sous ma charge. Donc, je me forme. Et si on m'empche de poursuivre mes tudes suprieures la Fac, je me dbrouillerai pour avoir autant de diplmes divers que j'ai de modules suivre en 1e anne de licence systme LMD -langue et littrature franaises : une quinzaine en deux ans. J'aurai vingt-huit ans de service, je n'aurai pas encore dcroch l'chelon 10, et je ferai une exposition publique, une sorte de portes-ouvertes sur mon parcours et mes acquisitions. Et je dessinerai un totem l'attention de ceux qui auront dcid que, puisque je n'ai t qu'un adjoint d'ducation, mon parcours professionnel n'aura t voulu qu'un gros sac de regrets et de remords sur un parcours de vie rate mais dont j'aurai fait une vie pleine, riche, passionnante, quoique hlas! empche d'panouissement par le dsir de puissance qui s'est empar de l'incomptence personnifie. Et je suis heureux de constater que nous sommes nombreux nous former, aussi bien luniversit qu lUFC. Ceci pourrait donner une petite ide de ltat desprit qui se dveloppe dans nos tablissements.

5. La prime de travail post, les frais et la qualit de pension
La prime du travail post est calcule sur la base du salaire de base de 1990. Elle na de ce fait jamais dpass les 370 DA. Faudra-t-il se fliciter du fait quil y a au moins une prime qui a autant de longvit par les temps qui courent ?
Par contre, les frais de restauration nont jamais cess de monter, atteignant actuellement la somme forfaitaire de 1500 DA par mois. Les cuisiniers se sentant lss, la cuisine scolaire priclite, ce qui fait quil est parfois plus prudent de manger dehors, les conditions de travail, lge et la sant ayant parfois leurs impratifs. Il serait donc judicieux de penser une forme dindemnisation au cas o ladjoint dducation prfre viter la table commune laquelle il sassoit de plus en plus seul, quand il prend le risque, qui peut se rvler norme en cas daccident, de prendre son repas labri des regards scrutateurs des lves.

6. La prrogative de nommer ladjoint dducation linternat et daccorder des abattements horaires pour formation :
En parallle avec les attributions du directeur de ltablissement en la matire, la circulaire du 30 mars 2011 permet au directeur de lducation de nommer ladjoint dducation en rgime dinternat. Je vois bien lesprit injonctif quelle recouvre mais il se trouve quelle tombe bien en la circonstance, pour moi personnellement, en ce moment prcis. Puisque le statut particulier des travailleurs de lducation nous prive de formation (et de promotion), linternat marrange un petit peu pour pouvoir suivre approximativement des tudes suprieures (je rendrai publiques mes rsultats annuels, je nen ferai pas un secret). Cependant, il se trouve que le statut gnral de la fonction publique rend possible, au bnficie de tout travailleur poursuivant une formation, un abattement horaire gal ou suprieur quatre heures hebdomadaires, en fonction du trajet effectuer au quotidien. Mais cette possibilit est soumise au bon vouloir du directeur de ltablissement qui emploie le travailleur en formation. Je peux dire que je prfrerais que cela dpende du bon vouloir du directeur de lducation car si un directeur na pas ce bon vouloir, un travailleur surtout un adjoint dducation auquel, comme vous le savez sans doute, limage dignare colle- ne pourra jamais en bnficier. Je ne vous rvlerai rien si je vous disais que vous avez tout compris.
Argument pour ce dernier point :
S'agissant des quatre heures permises par le statut gnral des travailleurs de la fonction publique et soumis au bon vouloir du responsable de l'tablissement lieu de travail de l'employ en formation, la confier nouveau, au niveau de notre secteur, au directeur de l'ducation territorialement comptent au lieu d'en faire un oukaze aux mains du responsable direct comporte plus d'un avantage. Jugez-en :
- Le directeur de l'ducation est plus susceptible de reprsenter sur de telles questions lorientation gnrale de notre secteur que le responsable direct en ce sens que le premier peut juger avec plus d'objectivit de telles demandes.
- Elle saura attnuer, quelque peu, la trs ngative image d'ingratitude l'gard des adjoints d'ducation au cas o les directions de l'ducation russissent la faire apparaitre comme un encouragement de l'administration aux employs subalternes, en l'occurrence les adjoints d'ducation, qui, comme moi, sont suffisamment motivs pour poursuivre leur formation en puisant de leur personne mme, pour pallier la privation de formation par la force du statut particulier des travailleurs de l'ducation et par la quasi-insignifiance de l'article de la rcente circulaire fixant les tches des adjoints d'ducation qui fait allusion cette question, au demeurant nvralgique pour peu que l'on prenne un jour conscience de l'impact continu chang entre la personne de l'adjoint d'ducation et terrain peupl de jeunes personnes.
- Au minimum, et en cas d'opposition de la direction de l'ducation user de ce droit trs conditionn qui aurait d figurer, sa forme actuelle prise telle quelle, au chapitre des prrogatives du directeur, au lieu de s'assoir sur une fesse au chapitre des droits des travailleurs ; en cas d'opposition dis-je, au moins cela n'aura pas de retombes sur les relations humaines entre personnel d'un mme tablissement, si l'on veut considrer que priver un travailleur motiv de poursuivre ses tudes ne peut qu'tre trs visiblement mal pris si c'est du fait d'un responsable direct : dcevant pour le travailleur concern, consternant pour ses camarades de travail et, dans le cas o le travailleur a dj entam sa formation comme c'est prsentement mon cas personnellement, assez dsabusant pour le personnel tudiant. Que l'on ne se dise pas que les lves d'aujourd'hui ne savent pas parvenir d'eux-mmes ce genre de secrets personnels car ils finissent toujours par en avoir vent, quel que soit le dtour que l'information prend pour leur parvenir.

7. La ncessit dtre deux adjoints dducation en internat quel que soit le nombre des internes.
Un adjoint dducation interne devrait-il avoir le don dubiquit pour tre la fois partout o le travail lappelle ou doit-il avoir toujours un camarade de travail pour pouvoir se rpartir les tches (aller au bureau, accompagner un lve malade, aller aux toilettes en cas dimprieuse ncessit) et pour avoir la possibilit en cas de malaise nocturne de sen rendre compte. Au cas o, linternat tant ncessairement un rcipient de la fatigue diurne et de ses mcontentements surtout lorsque les internes sont clivs de jour, comme cela arrive presque dans tous les internats du monde et depuis toujours- et du besoin irrpressible en moments ludiques des lves, un adjoint dducation est pris partie par les lves, de quel arbitrage dispose-t-on ? De quelles garanties dispose-t-on que lintgrit de ladjoint dducation, sa crdibilit et sa sincrit car ce mtier est un sacr bouffeur de sincrit- sont sauvegardes ? Laffectation dun minimum de deux adjoints dducation linternat, quel que soit le nombre des lves internes, nest-il pas raisonnablement requis ?

8. Inconvnients de la solution par rotation des externes au niveau de linternat :
Il ressort de ce qui prcde linvalidit du recours la rotation dadjoints dducation dexternat sur les postes dinternat vu la spcificit de ce dernier et vu la plus grande difficult assurer le respect des droits du travailleur (exemple : comment calculer sa prime de travail post pour une semaine priodique ?) sur ce poste ainsi que la stabilit des internes.

9 et pour finir. La prrogative de rflchir :
Des gens qui croient que le travail du surveillant consiste surveiller des lves qui ne sont anims que pendant le jour, qu'en prsence du prof ou du chef ; des gens qui le croient, on en rencontre. Je ne me lasse pas de donner l'exemple du censeur qui m'avait dit : "Monsieur Hamadache, tu n'es pas pay pour rflchir". Évidemment, s'il croit que le lves ne sont pas anims quand je travaille, ou s'il pense qu'ils ne devraient pas tre anims, alors peut-tre que cela justifie qu'il pense qu'il est inutile qu'un surveillant, fait pour surveiller, rflchisse. Pour mriter de faire admettre leur droit la formation et la promotion, les adjoints d'ducation, notamment d'internat, ne devraient-ils pas dmontrer que leurs lves rflchissent ? Faut-il que cela entre dans la dmarche gnrale de l'adjoint d'ducation, notamment d'internat ?

(*)
Adjoint dducation dinternat au lyce Debbih Cherif dAkbou, Bjaa ;
Cadre du Satef, rdacteur de l'avant-projet ducatif du SATEF, en 2001 ;
Secrtaire national linformation du Satef dont le secrtaire gnral demeure Basti Abdelmadjid ;
Etudiant en 1e anne suprieure, langue et littrature franaise, lUAMB ;
Etudiant en 2e anne, droit des affaires, lUFC ;
Auteur de Nnan Imezwura, proverbes berbres de Kabylie , Ed. Talantikit, Bjaa, 2005 ;
Administrateur du blog : satefdz.unblog.fr



Tahar Hamadache

: 1
: 26/07/2011

    

- 

 
: